Encore et toujours les growlers

Je vous ai déjà parlé du growler, ce cruchon que l’on peut utiliser pour rapporter de la bière en fût chez soi. C’est une façon de plus en plus populaire pour consommer de la bière, car on ramène de la bière très fraîche à la maison et même des bières qu’on ne peut retrouver en bouteille ou canette. Au-delà de la fraîcheur, si on compare la même bière en fût et en bouteille, ce n’est pas complètement la même chose.

Remplissage d'un growler

Bref, je suis tombé sur un texte qui montre vraiment l’engouement pour le growler comme en fait foi cet extrait :

Talk to anyone who has started a craft brewery, and you’ll almost always learn they relied on word-of-mouth marketing to get customers. And, if word of mouth lays the track to the taproom door, the growler is the lubricant greasing the skids.The growler […] has become a prominent fixture… So prominent in fact, that some states are changing laws to allow growlers to be taken home.
via CraftBeer.com | Growlers on the Prowl.

Des growlers de la Microbrasseries Le Castor

Bien sûr, il s’agit d’un article américain à propos de la bière américaine. Par contre, le phénomène se répand de plus en plus au Canada. D’ailleurs, la Nouvelle-Écosse a changé sa loi sur les growlers, le Nouveau-Brunswick et le Manitoba développent des projets pilotes sur le sujet. Que j’aimerais pouvoir remplir un growler quand je vais à La Succursale ou à l’Albion… Mais bon, il s’agit d’un débat un peu plus large sur toutes les lois qui régissent le brassage et la vente de bière au Québec. Je me croise les doigts quand même, 2015 sera la bonne? C’est déjà bien commencé en 2014 avec le Siboire Jacques-Cartier.

Sur ce, bonne broue!
Seb

2014-12-21 Général # |

Tu peux continuer ta lecture avec ces billets:

Partager: / / /

Abonnez-vous!

* requis